La société Facebook Inc. pourrait-elle s’approprier le mot « book » ?

La société Facebook Inc. pourrait-elle s’approprier le mot « book » ?

Aujourd’hui, le cabinet FCP Avocats vous propose un petit cas pratique sur la base d’une hypothèse prise au hasard – quoique ? – : et si Facebook décidait de s’approprier le terme « book » ?

Après avoir convaincu plusieurs dizaines de millions d’internautes à travers le monde de s’inscrire sur son réseau social, imaginons que la société Facebook ait dans l’optique d’éradiquer toute forme de concurrence sur le web, et souhaite faire fermer tous les noms de domaine contenant le terme « book », et faire renoncer à leur marque tous les titulaires d’un vocable contenant le terme « book ».

Une telle prétention pourrait-elle aboutir ?
Lire l'article....

Quelle publicité pour la télévision individualisée ?

« La télévision est en train de disparaître sous nos yeux, sans que nous en soyons tout à fait conscients. Elle se noie dans un océan d’écrans, de terminaux, de réseaux et de portables. Elle explose en bouquets de programmes, se fragmente en chaînes ultra-thématiques, se désarticule en vidéo à la demande, se package en service push sur le mobile, se télécharge sur Internet, se podcaste sur l’I-Pod, s’individualise en blog et vlog… Elle est partout et nulle part. (…) Toujours plus d’images et toujours moins de télévision. Nous allons connaître une société sans télévision. »

Cette prophétie provocatrice est le fruit d’un double constat : la télévision s’est dématérialisée et le spectateur a pris le pouvoir.
Dans une société où le caprice a été promu revendication sociale, le spectateur veut pouvoir consommer des séries TV, des émissions de télévision, des concerts, à l’heure qui lui plait, sans avoir à sortir de chez lui.

Certes, le Pay Per View avait réussi à s’imposer depuis quelques années sur le marché de la consommation cinématographique à domicile : semblable à un cinéma à domicile, ce système permet une diffusion à horaires fixes de programmes et autres œuvres cinématographiques pour lesquels un accès payant doit être acquitté par le téléspectateur.

Cependant, ses contraintes techniques poussèrent les spectateurs à désirer une liberté d’accès plus étendue.
Lire l'article....
Anciens articles...